Visitez une plantation de tabac et partez à la découverte des cigares cubains

Publié le : 20 mai 20223 mins de lecture

Cuba n’est pas une ville uniquement connue pour l’ambiance exotique offerte par sa population. Outre cet aspect qui fait sa réputation, vous avez sans doute entendu parler de ses cigares légendaires. Bien que le monde entre dans une transition vers les cigarettes électroniques, il est souvent difficile de rejeter un cigare traditionnel fait avec du tabac. Cette dernière offre, en effet, une sensation que la nicotine des e-cigarettes ne peut pas offrir. La popularité des cigares d’origine cubaine ne s’est pas seulement construite sur la qualité du tabac utilisée, mais aussi sur le processus par lequel il est créé.

Petite histoire sur les cigares cubains

L’origine de la création des cigares trouve ses premières traces à Cuba dans les années mille cinq-cents et quelques. À cette époque, les terres et les conditions climatiques permettaient déjà à la population sur place la fabrication de celui-ci. Trois cents ans plus tard, un millier de producteurs de cigares à tabac étaient recensés à travers tout le pays. Bien que le marché de le cigare à tabac soit devenu de plus en plus rude, Cuba reste parmi les pays producteurs les plus sollicités par ce qu’il a à offrir. La qualité de ce produit n’a pas détérioré même à travers le temps.

La visite de plantation à tabac, une activité à ne pas rater

Dans le processus de production, un des ingrédients principaux que les producteurs prennent grand soin est la feuille de tabac. En effet, le renom des cigares cubains se fond sur ses arômes, sa puissance et son aspect expressif. Pour cela, la clé réside dans l’entretien fait sur les plantations de tabac. À travers une visite des plantations les plus connues, vous pouvez non seulement obtenir des échanges rares avec les cultivateurs, avec une hospitalité indiscutable, mais aussi approfondir vos connaissances sur le tabac légendaire de Cuba et partir à sa découverte.

Comment sont fabriqués ces cigares ?

Il est à noter que chaque cigare commercialisé est fabriqué à la main avec le plus grand des soins de Cubains. La fabrication d’un cigare passe d’abord par la récolte des feuilles de tabac. Ces derniers sont ensuite séchés pour être enroulés. Le torcedor, fabriquant officiel du cigare cubain, fait à la main l’enroulement du cigare avec les savoir-faire vieux d’une dizaine de décennies. Pour s’assurer que chaque cigare a bien été fait, un contrôle qualité s’impose après ces étapes. Le cigare est ensuite mis en repos et c’est après un certain temps que la bague est posée. L’étape finale est le paquetage des cigares.

Plan du site